L’conomie morale de la corruption en Afrique

La corruption en Afrique semble ‘inscrite’ dans la pratique africaine du quotidien. Par le biais de la notion d’conomie morale, l’auteur met en vidence quelques normes sociales ou logiques de comportement largement prsentes en Afrique aujourd’hui, qui communiquent avec les pratiques de corruption ou influent sur elles. Ces logiques ne sont en elles-mmes de la corruption, et encore moins n’en produisent. Mais elles permettent de mieux comprendre pourquoi celle-ci trouve en Afrique contemporaine un terreau si favorable son extension et sa banalisation. L’auteur distingue six logiques qui ont des effets sur la corruption: une logique de la ngociation, une logique du courtage, une logique du ‘cadeau’, une logique du devoir d’entraide de rseau, une logique de l’autorit prdatrice, et une logique de l’accumulation redistributrice. Deux ‘facilitateurs’ acclrent les effets de ces logiques, savoir la sur-montarisation des formes quotidiennes de la sociabilit et l’importance que l’on attache au sentiment de la honte. Un dernier facteur qui explique la corruption africaine est l’absence gnrale d’une tradition de la ‘chose publique’. Bibliogr., notes, rf., rs. en franais et en anglais (p. 163).

Title: L’conomie morale de la corruption en Afrique
Author: Olivier de Sardan, Jean-Pierre
Year: 1996
Periodical: Politique africaine
Issue: 63
Pages: 97-116
Language: French
Geographic term: Africa
Subject: corruption
External link: http://www.politique-africaine.com/numeros/pdf/063097.pdf
Abstract: La corruption en Afrique semble ‘inscrite’ dans la pratique africaine du quotidien. Par le biais de la notion d’conomie morale, l’auteur met en vidence quelques normes sociales ou logiques de comportement largement prsentes en Afrique aujourd’hui, qui communiquent avec les pratiques de corruption ou influent sur elles. Ces logiques ne sont en elles-mmes de la corruption, et encore moins n’en produisent. Mais elles permettent de mieux comprendre pourquoi celle-ci trouve en Afrique contemporaine un terreau si favorable son extension et sa banalisation. L’auteur distingue six logiques qui ont des effets sur la corruption: une logique de la ngociation, une logique du courtage, une logique du ‘cadeau’, une logique du devoir d’entraide de rseau, une logique de l’autorit prdatrice, et une logique de l’accumulation redistributrice. Deux ‘facilitateurs’ acclrent les effets de ces logiques, savoir la sur-montarisation des formes quotidiennes de la sociabilit et l’importance que l’on attache au sentiment de la honte. Un dernier facteur qui explique la corruption africaine est l’absence gnrale d’une tradition de la ‘chose publique’. Bibliogr., notes, rf., rs. en franais et en anglais (p. 163).