La maladie du sommeil en Afrique de l’Ouest jusqu’en 1914: l’exemple de l’Afrique occidentale franaise

La maladie du sommeil fait partie du paysage pidmiologique du continent africain. Malgr son anciennet, il demeure encore de nombreuses zones d’ombre, particulirement l’ignorance de l’ampleur de ses ravages avant 1914. Cet article, qui se fonde en particulier sur les crits d’auteurs arabo-musulmans et des premiers explorateurs europens, ainsi que sur les sources mdicales imprimes et d’archives, prsente les foyers de l’affection de la trypanosomiase en Afrique occidentale franaise (l’AOF) tout en expliquant leur rpartition depuis la premire mention par Ibn Khaldun au XIVe sicle. Grce l’tude des facteurs favorisants et des contraintes d’ordre scientifique, il permet de mieux cerner les raisons des ttonnements mdicaux et de l’opposition des autorits sanitaires de l’AOF intresses par d’autres priorits, notamment l’radication de la variole. En somme, ce travail reconnat aux sciences biomdicales toute leur importance dans l’expansion coloniale. Notes, rf., rs. en franais et en anglais.

Title: La maladie du sommeil en Afrique de l’Ouest jusqu’en 1914: l’exemple de l’Afrique occidentale franaise
Author: Bado, Jean-Paul
Year: 1995
Periodical: Revue franaise d’histoire d’outre-mer
Volume: 82
Issue: 307
Pages: 149-168
Language: French
Geographic terms: French-speaking Africa
West Africa
France
External link: https://doi.org/10.3406/outre.1995.3313
Abstract: La maladie du sommeil fait partie du paysage pidmiologique du continent africain. Malgr son anciennet, il demeure encore de nombreuses zones d’ombre, particulirement l’ignorance de l’ampleur de ses ravages avant 1914. Cet article, qui se fonde en particulier sur les crits d’auteurs arabo-musulmans et des premiers explorateurs europens, ainsi que sur les sources mdicales imprimes et d’archives, prsente les foyers de l’affection de la trypanosomiase en Afrique occidentale franaise (l’AOF) tout en expliquant leur rpartition depuis la premire mention par Ibn Khaldun au XIVe sicle. Grce l’tude des facteurs favorisants et des contraintes d’ordre scientifique, il permet de mieux cerner les raisons des ttonnements mdicaux et de l’opposition des autorits sanitaires de l’AOF intresses par d’autres priorits, notamment l’radication de la variole. En somme, ce travail reconnat aux sciences biomdicales toute leur importance dans l’expansion coloniale. Notes, rf., rs. en franais et en anglais.