Les Confrences nationales africaines et la figure politique de l’vque-prsident

L’mergence de la figure de l’vque-prsident marque, en Afrique, un dplacement politique, voire une dislocation des anciens cadres de lgitimit et de reprsentation. Cinq des huit pays africains qui ont organis une Confrence nationale ont lu un homme de Dieu sa prsidence (Bnin, Gabon, Congo, Togo, Zare). En choisissant des hommes de Dieu la prsidence de la Confrence nationale ou du Haut conseil de la Rpublique, les populations ont cri un halte-l la prvarication, l’incurie et l’arbitraire qui ont, jusqu’ici, caractris la plupart des rgimes politiques africains. L’auteur pingle, dans un premier temps, les raisons majeures qui ont concouru, en Afrique noire, l’mergence des vques-prsidents. Dans un second temps, il dcrit les stratgies et les vnements qui ont contribu l’irruption des vques dans l’arne politique. Il conclut par une brve prospective des politiques africaines -venir l’horizon de la figure de l’vque-prsident. L’irruption des vques-prsidents dans l’volution politique des nations africaines anticipe en fait le problme des rapports prochains entre l’thique et le pouvoir, entre la religion et la politique en Afrique post-autocratique. Notes, rf.

Title: Les Confrences nationales africaines et la figure politique de l’vque-prsident
Author: Metena M’nteba
Year: 1993
Periodical: Zare-Afrique: conomie, culture, vie sociale
Volume: 33
Issue: 276
Period: juin-juillet-aot
Pages: 361-372
Language: French
Notes: biblio. refs.
Geographic terms: Subsaharan Africa
Africa
Abstract: L’mergence de la figure de l’vque-prsident marque, en Afrique, un dplacement politique, voire une dislocation des anciens cadres de lgitimit et de reprsentation. Cinq des huit pays africains qui ont organis une Confrence nationale ont lu un homme de Dieu sa prsidence (Bnin, Gabon, Congo, Togo, Zare). En choisissant des hommes de Dieu la prsidence de la Confrence nationale ou du Haut conseil de la Rpublique, les populations ont cri un halte-l la prvarication, l’incurie et l’arbitraire qui ont, jusqu’ici, caractris la plupart des rgimes politiques africains. L’auteur pingle, dans un premier temps, les raisons majeures qui ont concouru, en Afrique noire, l’mergence des vques-prsidents. Dans un second temps, il dcrit les stratgies et les vnements qui ont contribu l’irruption des vques dans l’arne politique. Il conclut par une brve prospective des politiques africaines -venir l’horizon de la figure de l’vque-prsident. L’irruption des vques-prsidents dans l’volution politique des nations africaines anticipe en fait le problme des rapports prochains entre l’thique et le pouvoir, entre la religion et la politique en Afrique post-autocratique. Notes, rf.