Chin Tafidet, village nolithique

La mise en place d’un Programme archologique d’urgence, en 1977, dans les rgions d’In-Gall et de Tegidda-n-Tesemt (Niger), a permis de dcouvrir de trs nombreux sites dans cette rgion du bassin de l’Ighazer Wan Agadez. Ce fut aussi la possibilit de pouvoir tudier un site archologique sur une certaine dure, condition indispensable pour comprendre une structure d’habitat, ce qui est trs rare dans ces rgions. Chin Tafidet est le site que les chercheurs ont plus particulirement tudi, cause de l’abondance des vestiges mis au jour par la dflation olienne et par l, menacs de destruction, soit par pillage, soit par les agents naturels. Plusieurs campagnes de fouille, entre 1978 et 1985, ont permis de retracer l’histoire de ce vaste site d’habitat, implant en bordure de l’Ighazer, une quarantaine de kilomtres l’est de Tegidda-n-Tesemt. En novembre 1987, les chercheurs ont ralis un sondage dans la partie la plus haute du site afin de dterminer l’paisseur du dpt archologique et pouvoir lire une ventuelle stratigraphie. Ce sont ces derniers rsultats qui sont prsents ici. Les principales zones d’activit ont pu tre reconnues grce l’analyse topographique de la rpartition des vestiges. L’tude macroscopique de la faune et de la culture matrielle a permis d’esquisser grands traits le mode de vie de ces Soudanais du Nolithique terminal, qui vivaient lors de la dernire priode humide de l’Ighazer, entre 2600 et 1800 avant notre re. Bibliogr., notes, rs. en franais et en anglais.

Title: Chin Tafidet, village nolithique
Author: Paris, Franois
Year: 1992
Periodical: Journal des africanistes
Volume: 62
Issue: 2
Pages: 33-53
Language: French
Geographic term: Niger
Subject: archaeology
Abstract: La mise en place d’un Programme archologique d’urgence, en 1977, dans les rgions d’In-Gall et de Tegidda-n-Tesemt (Niger), a permis de dcouvrir de trs nombreux sites dans cette rgion du bassin de l’Ighazer Wan Agadez. Ce fut aussi la possibilit de pouvoir tudier un site archologique sur une certaine dure, condition indispensable pour comprendre une structure d’habitat, ce qui est trs rare dans ces rgions. Chin Tafidet est le site que les chercheurs ont plus particulirement tudi, cause de l’abondance des vestiges mis au jour par la dflation olienne et par l, menacs de destruction, soit par pillage, soit par les agents naturels. Plusieurs campagnes de fouille, entre 1978 et 1985, ont permis de retracer l’histoire de ce vaste site d’habitat, implant en bordure de l’Ighazer, une quarantaine de kilomtres l’est de Tegidda-n-Tesemt. En novembre 1987, les chercheurs ont ralis un sondage dans la partie la plus haute du site afin de dterminer l’paisseur du dpt archologique et pouvoir lire une ventuelle stratigraphie. Ce sont ces derniers rsultats qui sont prsents ici. Les principales zones d’activit ont pu tre reconnues grce l’analyse topographique de la rpartition des vestiges. L’tude macroscopique de la faune et de la culture matrielle a permis d’esquisser grands traits le mode de vie de ces Soudanais du Nolithique terminal, qui vivaient lors de la dernire priode humide de l’Ighazer, entre 2600 et 1800 avant notre re. Bibliogr., notes, rs. en franais et en anglais.