Les mouvements arms de rfugis rwandais: rupture ou continuit?

Cet article examine dans quelle mesure on pourrait assimiler le Front patriotique rwandais (FPR), le mouvement des ‘inkotanyi’ (le lutteur) qui a attaqu le pays partir de l’Ouganda en 1990 et continue de mener la guerre, aux rfugis rwandais, appels ‘inyenzi’ (cancrelats) par les autorits rpublicaines, qui tentrent de retourner des pays limitrophes par la force entre 1961 et 1967, aprs la rvolution rwandaise de 1959-1961, qui porta au pouvoir les Hutu au dtriment des Tutsi. Il s’agit dans les deux cas de rfugis presqu’exclusivement tutsi voulant regagner le Rwanda, cependant il y a des diffrences importantes. On constate d’abord une rupture politique. Les assaillants des annes soixante taient en gnral des sympathisants du parti royaliste UNAR (Union nationale rwandaise). Les ‘inkotanyi’ n’appartiennent pas l’UNAR, qui se considre comme tant le seul parti qui s’est lev pour revendiquer les droits des rfugis. Une autre diffrence rside dans le fait que les ‘inkotanyi’ sont des rfugis de la deuxime gnration, dont la plupart ne connaissent pas le Rwanda. Troisimement, les ‘inkotanyi’ sont un mouvement aux origines ougandaises et il existe un lien spcifique entre le FPR et le rgime ougandais. La dernire diffrence consiste en le fait que contrairement aux ‘inyenzi’ dont la valeur militaire tait limite, les ‘inkotanyi’ constituaient une force redoutable. Le rle que pourrait jouer le FPR dans le processus de dmocratisation au Rwanda n’est pourtant pas clair. Notes, rf., rs. en anglais.

Title: Les mouvements arms de rfugis rwandais: rupture ou continuit?
Author: Reyntjens, Filip
Year: 1992
Periodical: Civilisations
Volume: 40
Issue: 2
Pages: 170-182
Language: French
Geographic term: Rwanda
External link: https://www.jstor.org/stable/41229861
Abstract: Cet article examine dans quelle mesure on pourrait assimiler le Front patriotique rwandais (FPR), le mouvement des ‘inkotanyi’ (le lutteur) qui a attaqu le pays partir de l’Ouganda en 1990 et continue de mener la guerre, aux rfugis rwandais, appels ‘inyenzi’ (cancrelats) par les autorits rpublicaines, qui tentrent de retourner des pays limitrophes par la force entre 1961 et 1967, aprs la rvolution rwandaise de 1959-1961, qui porta au pouvoir les Hutu au dtriment des Tutsi. Il s’agit dans les deux cas de rfugis presqu’exclusivement tutsi voulant regagner le Rwanda, cependant il y a des diffrences importantes. On constate d’abord une rupture politique. Les assaillants des annes soixante taient en gnral des sympathisants du parti royaliste UNAR (Union nationale rwandaise). Les ‘inkotanyi’ n’appartiennent pas l’UNAR, qui se considre comme tant le seul parti qui s’est lev pour revendiquer les droits des rfugis. Une autre diffrence rside dans le fait que les ‘inkotanyi’ sont des rfugis de la deuxime gnration, dont la plupart ne connaissent pas le Rwanda. Troisimement, les ‘inkotanyi’ sont un mouvement aux origines ougandaises et il existe un lien spcifique entre le FPR et le rgime ougandais. La dernire diffrence consiste en le fait que contrairement aux ‘inyenzi’ dont la valeur militaire tait limite, les ‘inkotanyi’ constituaient une force redoutable. Le rle que pourrait jouer le FPR dans le processus de dmocratisation au Rwanda n’est pourtant pas clair. Notes, rf., rs. en anglais.