Le pouvoir colonial et l’lite des rformistes: le cas de la ‘Revue du Maghreb’ 1916-1918

La ‘Revue du Maghreb’, fonde Genve en 1916 par un groupe d’exils maghrbins, algriens et tunisiens, reprsente un cas intressant et original qui permet de mieux dfinir les rapports entre le pouvoir colonial et les lites rformistes au Maghreb. Intressant, car la Revue fut pendant trois ans un forum ouvert au rquisitoire contre la colonisation, et un programme de revendications; original, car le chemin parcouru par la ‘Revue du Maghreb’ pendant ses 3 annes de vie, en fait un prcurseur de l’volution des mouvements rformistes de l’entre-deux-guerres. l’chelle maghrbine, le groupe rformiste radical de la ‘Revue du Maghreb’ russit convaincre les groupes d’avant-garde des rformistes de la politique d’association et d’assimilation que la question coloniale ne se rduisait plus des rformes librales et constitutionnelles mais qu’il s’agissait d’une libration politique, sur la base de valeurs communes inhrentes la rgion maghrbine dans son ensemble. Notes, rf.

Title: Le pouvoir colonial et l’lite des rformistes: le cas de la ‘Revue du Maghreb’ 1916-1918
Author: Brondino, M.
Year: 1991
Periodical: Revue d’histoire maghrbine
Volume: 18
Issue: 61-62
Pages: 29-37
Language: French
Geographic terms: Maghreb
France
Abstract: La ‘Revue du Maghreb’, fonde Genve en 1916 par un groupe d’exils maghrbins, algriens et tunisiens, reprsente un cas intressant et original qui permet de mieux dfinir les rapports entre le pouvoir colonial et les lites rformistes au Maghreb. Intressant, car la Revue fut pendant trois ans un forum ouvert au rquisitoire contre la colonisation, et un programme de revendications; original, car le chemin parcouru par la ‘Revue du Maghreb’ pendant ses 3 annes de vie, en fait un prcurseur de l’volution des mouvements rformistes de l’entre-deux-guerres. l’chelle maghrbine, le groupe rformiste radical de la ‘Revue du Maghreb’ russit convaincre les groupes d’avant-garde des rformistes de la politique d’association et d’assimilation que la question coloniale ne se rduisait plus des rformes librales et constitutionnelles mais qu’il s’agissait d’une libration politique, sur la base de valeurs communes inhrentes la rgion maghrbine dans son ensemble. Notes, rf.