L’ethnie, la religion et l’tat: le rle des Peuls dans la vie politique et sociale du Nord-Cameroun

La question gnrale de l’articulation entre les structures socioculturelles locales et celles, englobantes, de l’tat moderne est examine la lumire du cas des Peuls de la rgion de l’Adamawa au Nord-Cameroun. L’ethnicit peule, enjeu important, est considre travers deux variantes historiques: celle, trs incorpore, des Peuls sdentaires, et celle, trs distinctive, des pasteurs peuls (les Mbororo). Les diverses modalits par lesquelles des identits ethniques se transforment vers le modle dominant peul sont mises en rapport avec le concept de ‘pulaaku’ (‘mode de vie peul’) et avec le rle de l’islam. Par comparaison avec J.-F. Bayart et d’autres savants, l’auteur maintient que, si l’on veut comprendre les liens entre les structures globales et locales l’intrieur de la formation politique de l’tat camerounais, on doit prter attention aux logiques culturelles que le concept d’ethnicit cherche capter. Ann. (le mariage ‘jafun’, clan des Ringi Maggi’en, en Adamawa en 1968), bibliogr., notes, rs. aussi en anglais.

Title: L’ethnie, la religion et l’tat: le rle des Peuls dans la vie politique et sociale du Nord-Cameroun
Author: Burnham, P.
Year: 1991
Periodical: Journal des africanistes
Volume: 61
Issue: 1
Pages: 73-102
Language: French
Geographic term: Cameroon
Abstract: La question gnrale de l’articulation entre les structures socioculturelles locales et celles, englobantes, de l’tat moderne est examine la lumire du cas des Peuls de la rgion de l’Adamawa au Nord-Cameroun. L’ethnicit peule, enjeu important, est considre travers deux variantes historiques: celle, trs incorpore, des Peuls sdentaires, et celle, trs distinctive, des pasteurs peuls (les Mbororo). Les diverses modalits par lesquelles des identits ethniques se transforment vers le modle dominant peul sont mises en rapport avec le concept de ‘pulaaku’ (‘mode de vie peul’) et avec le rle de l’islam. Par comparaison avec J.-F. Bayart et d’autres savants, l’auteur maintient que, si l’on veut comprendre les liens entre les structures globales et locales l’intrieur de la formation politique de l’tat camerounais, on doit prter attention aux logiques culturelles que le concept d’ethnicit cherche capter. Ann. (le mariage ‘jafun’, clan des Ringi Maggi’en, en Adamawa en 1968), bibliogr., notes, rs. aussi en anglais.