Premier handicap de la dmocratisation: l’indtermination de l’Europe

Les nouveaux systmes pluralistes qui mergent en Afrique, seront-ils plus efficaces que les systmes de parti unique qui les ont prcds? L’auteur soutient que le succs du processus de dmocratisation en cours en Afrique dpendra finalement de l’attention et de la bienveillance relles venant de l’extrieur et il dplore la position passive de l’Europe de l’Ouest cet gard. Face au ‘maillage’ de plus en plus serr des rseaux africains de la Banque mondiale, face la politique des tats-Unis qui incitent ouvertement la dmocratisation et qui se proccupent de dvelopper fortement leurs relations bilatrales avec les pays d’Afrique, les Europens ne font que suivre, communautairement et un par un. Or la marge de manoeuvre de la CEE dans le reste du tiers-monde reste largement fonction de ses rsultats en Afrique. Sans remobilisation relle des forces vives de l’Europe en faveur de l’Afrique, l’Afrique risque encore une fois la faillite. La France pourrait jouer un grand rle dans cette remobilisation. Notes, rf.

Title: Premier handicap de la dmocratisation: l’indtermination de l’Europe
Author: Kalflche, J.-M.
Year: 1991
Periodical: Gopolitique africaine
Issue: 3
Pages: 3-14
Language: French
Geographic terms: Africa
Europe
Abstract: Les nouveaux systmes pluralistes qui mergent en Afrique, seront-ils plus efficaces que les systmes de parti unique qui les ont prcds? L’auteur soutient que le succs du processus de dmocratisation en cours en Afrique dpendra finalement de l’attention et de la bienveillance relles venant de l’extrieur et il dplore la position passive de l’Europe de l’Ouest cet gard. Face au ‘maillage’ de plus en plus serr des rseaux africains de la Banque mondiale, face la politique des tats-Unis qui incitent ouvertement la dmocratisation et qui se proccupent de dvelopper fortement leurs relations bilatrales avec les pays d’Afrique, les Europens ne font que suivre, communautairement et un par un. Or la marge de manoeuvre de la CEE dans le reste du tiers-monde reste largement fonction de ses rsultats en Afrique. Sans remobilisation relle des forces vives de l’Europe en faveur de l’Afrique, l’Afrique risque encore une fois la faillite. La France pourrait jouer un grand rle dans cette remobilisation. Notes, rf.