‘Un petit Parisien’: rflexions sur la prise en charge d’un jeune Zarois en milieu psychiatrique franais

travers la prise en charge d’un jeune Zarois en milieu psychiatrique franais pendant quatre mois, une quipe de soignants occupant des fonctions diverses s’interroge sur les problmes soulevs par une telle prise en charge tant au niveau diagnostique que mdicamenteux, psychothrapeutique qu’institutionnel, thorique que prognostique. L’tranget du tableau clinique (prdominance de manifestations corporelles polymorphes et multiples et d’actes d’allure infantile sur un dlire de grandeur et de perscution), le pouvoir de sduction voire de fascination exerc par le patient, la thorisation psychanalytique fragile concernant le soin de patients psychotiques en milieu hospitalier ainsi que l’absence de connaissances ethnologiques doivent tre considrs comme les principaux facteurs ayant fait aboutir cette prise en charge une impasse. En conclusion figure la gnse de la maladie telle qu’elle a pu tre constitue posteriori l’aide de plusieurs membres de la famille au Zare. Ann., bibliogr., notes, rf., rs. aussi en anglais.

Title: ‘Un petit Parisien’: rflexions sur la prise en charge d’un jeune Zarois en milieu psychiatrique franais
Authors: Levy-Friesacher, C.
Roche, C.
Year: 1990
Periodical: Psychopathologie africaine
Volume: 23
Issue: 2
Pages: 133-172
Language: French
Geographic term: Congo (Democratic Republic of)
Subject: psychiatry
Abstract: travers la prise en charge d’un jeune Zarois en milieu psychiatrique franais pendant quatre mois, une quipe de soignants occupant des fonctions diverses s’interroge sur les problmes soulevs par une telle prise en charge tant au niveau diagnostique que mdicamenteux, psychothrapeutique qu’institutionnel, thorique que prognostique. L’tranget du tableau clinique (prdominance de manifestations corporelles polymorphes et multiples et d’actes d’allure infantile sur un dlire de grandeur et de perscution), le pouvoir de sduction voire de fascination exerc par le patient, la thorisation psychanalytique fragile concernant le soin de patients psychotiques en milieu hospitalier ainsi que l’absence de connaissances ethnologiques doivent tre considrs comme les principaux facteurs ayant fait aboutir cette prise en charge une impasse. En conclusion figure la gnse de la maladie telle qu’elle a pu tre constitue posteriori l’aide de plusieurs membres de la famille au Zare. Ann., bibliogr., notes, rf., rs. aussi en anglais.