Critique des fondements conceptuels de l’unit politique de l’Afrique

La premire partie de la problmatique de l’intgration politique et du fdralisme africain en tant qu’objet d’tude gographique prend en charge la philosophie des ides sur l’unit politique de l’Afrique travers la critique de concepts centraux tels que ceux de pan-africanisme, d’unit culturelle de l’Afrique noire et d’africanit. L’analyse de l’volution de l’ide pan-africaniste est sous-tendue par l’axiome que l’unit africaine, sous le label de l’OUA, est plus tributaire de la dynamique interne de l’Afrique que de l’hritage conceptuel ngro-amricain invoqu par les lites africaines alors en formation dans les mtropoles coloniales de Londres et Paris. Les concepts globalisants d’unit culturelle de l’Afrique noire (Cheikh Anta Diop) et d’africanit (L.S. Senghor) sont analyss partir d’une autre interrogation: Est-il possible d’entrevoir une unification politique de l’Afrique noire sur la base de constructions intellectuelles qui, au-del de toutes diffrences socio-culturelles relles, n’apprhendent les peuples de ce grand continent que comme une unit culturelle? Ceci amne la notion de diversit culturelle en tant que source d’une nouvelle conception philosophique et gographique afin qu’au plan de la construction du fdralisme africain on puisse passer du mythe de l’tat ou du gouvernement continental la pluralit des ensembles fdraux. Notes, rf. Cet article a ausssi t publi dans: Cahiers de l’IPAG, no. 11/12 (1990), p. 65-164.

Title: Critique des fondements conceptuels de l’unit politique de l’Afrique
Author: Ropivia, M.-L.
Year: 1990
Periodical: Les cahiers de l’IPAG
Issue: 10
Pages: 91-191
Language: French
Geographic term: Africa
Abstract: La premire partie de la problmatique de l’intgration politique et du fdralisme africain en tant qu’objet d’tude gographique prend en charge la philosophie des ides sur l’unit politique de l’Afrique travers la critique de concepts centraux tels que ceux de pan-africanisme, d’unit culturelle de l’Afrique noire et d’africanit. L’analyse de l’volution de l’ide pan-africaniste est sous-tendue par l’axiome que l’unit africaine, sous le label de l’OUA, est plus tributaire de la dynamique interne de l’Afrique que de l’hritage conceptuel ngro-amricain invoqu par les lites africaines alors en formation dans les mtropoles coloniales de Londres et Paris. Les concepts globalisants d’unit culturelle de l’Afrique noire (Cheikh Anta Diop) et d’africanit (L.S. Senghor) sont analyss partir d’une autre interrogation: Est-il possible d’entrevoir une unification politique de l’Afrique noire sur la base de constructions intellectuelles qui, au-del de toutes diffrences socio-culturelles relles, n’apprhendent les peuples de ce grand continent que comme une unit culturelle? Ceci amne la notion de diversit culturelle en tant que source d’une nouvelle conception philosophique et gographique afin qu’au plan de la construction du fdralisme africain on puisse passer du mythe de l’tat ou du gouvernement continental la pluralit des ensembles fdraux. Notes, rf. Cet article a ausssi t publi dans: Cahiers de l’IPAG, no. 11/12 (1990), p. 65-164.