Le pluralisme dans la Constitution algrienne du 23 fvrier 1989 travers le pouvoir excutif

En Algrie, la crise conomique, sociale, et surtout politique, n’a pas immdiatement dgag une conception dominante du pouvoir tant dans la classe politique que dans la socit en gnral. C’est ce qui explique que la Constitution du 23 fvrier 1989 soit un texte de conjoncture caractris par la prudence, la souplesse et l’lasticit des concepts qu’elle vhicule et qui en font en mme temps une porte pouvant s’ouvrir sur des rformes politiques fondamentales et un instrument pouvant garantir la continuit de l’ordre prexistant. Ici on examine dans quelles mesures la Constitution de 1976 a t adapte pour prendre en charge le pluralisme et cela travers trois institutions: le prsident de la rpublique, le gouvernement et la responsabilit politique de ce dernier. Il s’avre de l’analyse que l’Algrie, tout en faisant un grand pas vers la dmocratie le 23 fvrier 1989, n’a pas pour autant entirement dpersonnalis sa conception de la dmocratie de sorte que l’on peut continuer qualifier le rgime politique de rgime prsidentialiste. Notes, rf.

Title: Le pluralisme dans la Constitution algrienne du 23 fvrier 1989 travers le pouvoir excutif
Author: Tahar, Taleb
Year: 1990
Periodical: African Journal of International and Comparative Law
Volume: 2
Issue: 2
Pages: 298-313
Language: French
Geographic term: Algeria
External link: http://www.heinonline.org/HOL/Page?handle=hein.journals/afjincol2&id=318&collection=journals&index=journals/afjincol
Abstract: En Algrie, la crise conomique, sociale, et surtout politique, n’a pas immdiatement dgag une conception dominante du pouvoir tant dans la classe politique que dans la socit en gnral. C’est ce qui explique que la Constitution du 23 fvrier 1989 soit un texte de conjoncture caractris par la prudence, la souplesse et l’lasticit des concepts qu’elle vhicule et qui en font en mme temps une porte pouvant s’ouvrir sur des rformes politiques fondamentales et un instrument pouvant garantir la continuit de l’ordre prexistant. Ici on examine dans quelles mesures la Constitution de 1976 a t adapte pour prendre en charge le pluralisme et cela travers trois institutions: le prsident de la rpublique, le gouvernement et la responsabilit politique de ce dernier. Il s’avre de l’analyse que l’Algrie, tout en faisant un grand pas vers la dmocratie le 23 fvrier 1989, n’a pas pour autant entirement dpersonnalis sa conception de la dmocratie de sorte que l’on peut continuer qualifier le rgime politique de rgime prsidentialiste. Notes, rf.