Madagascar: les ambiguts d’une rlection

Le 12 mars 1989, le prsident Ratsiraka de Madagascar se voyait reconduit, pour la troisime fois, dans ses fonctions. Cet article aborde les nombreux paradoxes de cette rlection l’heure o le pays traverse une crise conomique sans prcdent et o en dpit d’une rorientation prs de 180 degrs, la nouvelle politique ne porte gure de fruits. Rlu avec 65 pour cent des suffrages exprims, le prsident Ratsiraka ne doit sa victoire qu’ un monde rural l’ayant plbiscit de manire aussi massive qu’incontrlable. Dans aucun centre urbain travers le pays, le prsident sortant n’atteint la barre des 50 pour cent. Pour retrouver un dbut d’autonomie, le prsident n’a pas d’autre choix que de dissoudre le Front national pour la dfense de la rvolution, de promulguer une nouvelle constitution et d’introduire le maximum d’hommes neufs dans son quipe gouvernementale. Notes, rf.

Title: Madagascar: les ambiguts d’une rlection
Author: Chaigneau, P.
Year: 1989
Periodical: L’Afrique et l’Asie modernes
Issue: 161
Pages: 51-58
Language: French
Geographic term: Madagascar
Abstract: Le 12 mars 1989, le prsident Ratsiraka de Madagascar se voyait reconduit, pour la troisime fois, dans ses fonctions. Cet article aborde les nombreux paradoxes de cette rlection l’heure o le pays traverse une crise conomique sans prcdent et o en dpit d’une rorientation prs de 180 degrs, la nouvelle politique ne porte gure de fruits. Rlu avec 65 pour cent des suffrages exprims, le prsident Ratsiraka ne doit sa victoire qu’ un monde rural l’ayant plbiscit de manire aussi massive qu’incontrlable. Dans aucun centre urbain travers le pays, le prsident sortant n’atteint la barre des 50 pour cent. Pour retrouver un dbut d’autonomie, le prsident n’a pas d’autre choix que de dissoudre le Front national pour la dfense de la rvolution, de promulguer une nouvelle constitution et d’introduire le maximum d’hommes neufs dans son quipe gouvernementale. Notes, rf.