Justice et sanctions dans la philosophie ethiopienne

Il y a une exprience juridique que l’anthropologie tudie dans les mythes, dans les pratiques coutumires ou les actes des juges. Mais certains royaumes ont aussi leur propre discours sur la justice. L’tude qui suit prend en vue la thorie de la sanction dans des textes savants de la philosophie thiopienne. Sans doute trouvera-t-on cette pense quelque peu dlocalise: empreinte d’lments grecs ( travers une transmission arabe) ou fort proche d’un rationalisme thologique ‘occidental’. Il reste que ‘Le livre des philosophes’ (1510-1522) et les ‘Traits’ de Zera Yacob (1667) et Walda Heywat (dbut XVIIIe), constituent les modes sous lesquels l’Ethiopie a rflchi les problmes de la justice. Avec la mise entre parenthses des institutions humaines, on remarquera du ‘Livre des philosophes’ aux ‘Traits’ le passage d’une pense encore largement sociale de la sanction diffuse, au thme d’une sanction issue de Dieu et de l’ordre objectif. Les auteurs les plus rcents rflchissent sur le lien entre la transgression et la peine. Ils tendent en rduire le caractre synthtique au profit de l’ide d’une sanction analytique qui driverait de la nature mme de l’acte fautif. Notes, rf., rs. en anglais et en franais p. 128.

Title: Justice et sanctions dans la philosophie ethiopienne
Author: Sumner, Claude
Year: 1986
Periodical: Droit et cultures
Issue: 12
Pages: 33-54
Language: French
Geographic term: Ethiopia
Subject: social control
Abstract: Il y a une exprience juridique que l’anthropologie tudie dans les mythes, dans les pratiques coutumires ou les actes des juges. Mais certains royaumes ont aussi leur propre discours sur la justice. L’tude qui suit prend en vue la thorie de la sanction dans des textes savants de la philosophie thiopienne. Sans doute trouvera-t-on cette pense quelque peu dlocalise: empreinte d’lments grecs ( travers une transmission arabe) ou fort proche d’un rationalisme thologique ‘occidental’. Il reste que ‘Le livre des philosophes’ (1510-1522) et les ‘Traits’ de Zera Yacob (1667) et Walda Heywat (dbut XVIIIe), constituent les modes sous lesquels l’Ethiopie a rflchi les problmes de la justice. Avec la mise entre parenthses des institutions humaines, on remarquera du ‘Livre des philosophes’ aux ‘Traits’ le passage d’une pense encore largement sociale de la sanction diffuse, au thme d’une sanction issue de Dieu et de l’ordre objectif. Les auteurs les plus rcents rflchissent sur le lien entre la transgression et la peine. Ils tendent en rduire le caractre synthtique au profit de l’ide d’une sanction analytique qui driverait de la nature mme de l’acte fautif. Notes, rf., rs. en anglais et en franais p. 128.