La socit du Burundi: des mythes aux ralits

Depuis le coup d’Etat qui a mis fin, le 1er novembre 1976, la dictature du gnral Micombero, le Burundi fait l’exprience d’un nouveau rgime. On a pu croire au dbut qu’il ne s’agissait que d’une rvolution de palais, mais c’tait mconnatre la gravit des contradictions qui secousient ce pay depuis son indpendance, oublier la profondeur du traumatisme prouv par toute sa population lors des massacres de 1972 et ignorer les aspirations de beaucoup de ses responsables un vritable redressement national. La nouvelle politique veut dfinir une nouvelle dynamique la fois par le dveloppement socio-cononique des campagnes (priorit au dveloppement rural, relance d’une politique d’quipement, limination du dcalage entre la ville et la campagne) et par un changement d’esprit des cadres urbains permettant de dpasser les discriminations. Sur le plan informatif, il faut laisser tomber l’analyse du Burundi inspire des modles labors dans le cas rwandais et savoir couter les Burundais eux-mmes quand il s’agit de leur pays. Bibliogr., nots.

Title: La socit du Burundi: des mythes aux ralits
Author: Chretien, Jean-Pierre
Year: 1979
Periodical: Revue franaise d’tudes politiques africaines
Volume: 14
Issue: 163-164
Pages: 94-118
Language: French
Geographic term: Burundi
Abstract: Depuis le coup d’Etat qui a mis fin, le 1er novembre 1976, la dictature du gnral Micombero, le Burundi fait l’exprience d’un nouveau rgime. On a pu croire au dbut qu’il ne s’agissait que d’une rvolution de palais, mais c’tait mconnatre la gravit des contradictions qui secousient ce pay depuis son indpendance, oublier la profondeur du traumatisme prouv par toute sa population lors des massacres de 1972 et ignorer les aspirations de beaucoup de ses responsables un vritable redressement national. La nouvelle politique veut dfinir une nouvelle dynamique la fois par le dveloppement socio-cononique des campagnes (priorit au dveloppement rural, relance d’une politique d’quipement, limination du dcalage entre la ville et la campagne) et par un changement d’esprit des cadres urbains permettant de dpasser les discriminations. Sur le plan informatif, il faut laisser tomber l’analyse du Burundi inspire des modles labors dans le cas rwandais et savoir couter les Burundais eux-mmes quand il s’agit de leur pays. Bibliogr., nots.