La transition du Rwanda vers l’indpendance: les principales revendications et exigences politiques des lites locales (1957-1962)

L’accession du Rwanda l’indpendance s’est droule dans un contexte complexe marqu par des exigences qui opposaient les lites locales sur plusieurs aspects, dont trois questions d’importance capitale: la reprsentation des Bahutu dans les diffrentes institutions du pouvoir politique, l’accs pour tous l’cole, les injustices. Extrmement rduite et presque entirement issue des sminaires catholiques et du groupe scolaire d’Astrida qui formait les auxiliaires de l’administration coloniale, l’intelligentsia d’alors se rangea en deux groupes opposs lors de l’veil du nationalisme. Si les leaders tutsi souhaitaient l’acclration du transfert du pouvoir colonial aux autorits rwandaises, les lites hutu exigeaient au pralable leur promotion aux hautes fonctions politiques. La question ethnique domina ds lors tout le dbat politique dans la priode de transition. L’glise catholique et l’administration coloniale crurent bien rsoudre le problme en assistant une ‘rvolution’ dirige par des leaders hutu qui abolit la monarchie et opta pour un rgime rpublicain avant l’accession du Rwanda l’indpendance en 1962. En se mettant du ct des ‘aimables Hutu’ les autorits coloniales, au lieu d’assumer leurs responsabilits, mirent sur le dos de l’aristocratie tutsi, leurs collaborateurs depuis les annes 1930, tout le poids des contraintes que les Rwandais avaient subi durant toute la colonisation. Bibliogr., notes, rf., rs. en anglais. [Rsum ASC Leiden]

Title: La transition du Rwanda vers l’indpendance: les principales revendications et exigences politiques des lites locales (1957-1962)
Author: Hitimana, Justine
Year: 2010
Periodical: Journal of Oriental and African Studies
Volume: 19
Pages: 275-298
Language: French
Geographic terms: Rwanda
Belgium
Abstract: L’accession du Rwanda l’indpendance s’est droule dans un contexte complexe marqu par des exigences qui opposaient les lites locales sur plusieurs aspects, dont trois questions d’importance capitale: la reprsentation des Bahutu dans les diffrentes institutions du pouvoir politique, l’accs pour tous l’cole, les injustices. Extrmement rduite et presque entirement issue des sminaires catholiques et du groupe scolaire d’Astrida qui formait les auxiliaires de l’administration coloniale, l’intelligentsia d’alors se rangea en deux groupes opposs lors de l’veil du nationalisme. Si les leaders tutsi souhaitaient l’acclration du transfert du pouvoir colonial aux autorits rwandaises, les lites hutu exigeaient au pralable leur promotion aux hautes fonctions politiques. La question ethnique domina ds lors tout le dbat politique dans la priode de transition. L’glise catholique et l’administration coloniale crurent bien rsoudre le problme en assistant une ‘rvolution’ dirige par des leaders hutu qui abolit la monarchie et opta pour un rgime rpublicain avant l’accession du Rwanda l’indpendance en 1962. En se mettant du ct des ‘aimables Hutu’ les autorits coloniales, au lieu d’assumer leurs responsabilits, mirent sur le dos de l’aristocratie tutsi, leurs collaborateurs depuis les annes 1930, tout le poids des contraintes que les Rwandais avaient subi durant toute la colonisation. Bibliogr., notes, rf., rs. en anglais. [Rsum ASC Leiden]