La Mauritanie, pays fragile

Comme la plupart des tats africains, la Rpublique islamique de Mauritanie est issue de la colonisation. L’auteur retrace l’histoire de l’occupation de cette partie occidentale du Sahara et examine les enjeux actuels auxquels le pays doit faire face. Il traite de l’volution du secteur rural, notamment des conflits fonciers qui naissent entre baydn (blancs) et sudn (noirs) autour des barrages construits dans le fleuve Sngal, de la dmocratisation et du rle de l’ethnicit – relations entre Maures et populations ngro-africaines -, ainsi que du rle de la tribu – des rfrences tribales constituent encore un aspect essentiel dans la socit civile. La socit mauritanienne est fragile. Les questions conomiques et sociales n’apparaissent pas au premier plan du dbat politique. Elles ne s’en posent pas moins et sont susceptibles de se traduire par de graves crises politiques, comme ce fut le cas en 1995, lorsque des mesures prises dans le cadre du Porgramme d’ajustement structurel (PAS), en l’occurrence la hausse du prix du pain, entranrent des meutes Nouakchott. La politique des organismes internationaux, la forte diffrenciation des richesses et la pauprisation d’une partie de la population dans un contexte urbain crent les conditions d’une agitation politique et sociale dont l’on ne peut prjuger les manifestations venir. Peu peuple, manquant de ressources, hors le fer, ou gaspillant celles-ci – dans le cas de la pche -, la Mauritanie a rarement pu matriser ses relations internationales, oscillant entre les influences conomiques et politiques maghrbines et soudanaises. Deux lments peuvent contribuer l’volution de la position de la Mauritanie sur le plan international. Il s’agit, d’une part, de la dcouverte de gisements ptroliers qui peuvent bouleverser la situation conomique et sociale l’intrieur du pays et, d’autre part, de la construction de la route entre Nouadhibou et Nouakchott qui va permettre l’instauration d’une relation directe entre le Maghreb et l’Europe d’un ct, la Mauritanie et l’Afrique noire de l’autre. Note. [Rsum ASC Leiden]

Title: La Mauritanie, pays fragile
Author: Bonte, Pierre
Year: 2003
Periodical: Gopolitique africaine
Issue: 12
Pages: 191-216
Language: French
Geographic term: Mauritania
Abstract: Comme la plupart des tats africains, la Rpublique islamique de Mauritanie est issue de la colonisation. L’auteur retrace l’histoire de l’occupation de cette partie occidentale du Sahara et examine les enjeux actuels auxquels le pays doit faire face. Il traite de l’volution du secteur rural, notamment des conflits fonciers qui naissent entre baydn (blancs) et sudn (noirs) autour des barrages construits dans le fleuve Sngal, de la dmocratisation et du rle de l’ethnicit – relations entre Maures et populations ngro-africaines -, ainsi que du rle de la tribu – des rfrences tribales constituent encore un aspect essentiel dans la socit civile. La socit mauritanienne est fragile. Les questions conomiques et sociales n’apparaissent pas au premier plan du dbat politique. Elles ne s’en posent pas moins et sont susceptibles de se traduire par de graves crises politiques, comme ce fut le cas en 1995, lorsque des mesures prises dans le cadre du Porgramme d’ajustement structurel (PAS), en l’occurrence la hausse du prix du pain, entranrent des meutes Nouakchott. La politique des organismes internationaux, la forte diffrenciation des richesses et la pauprisation d’une partie de la population dans un contexte urbain crent les conditions d’une agitation politique et sociale dont l’on ne peut prjuger les manifestations venir. Peu peuple, manquant de ressources, hors le fer, ou gaspillant celles-ci – dans le cas de la pche -, la Mauritanie a rarement pu matriser ses relations internationales, oscillant entre les influences conomiques et politiques maghrbines et soudanaises. Deux lments peuvent contribuer l’volution de la position de la Mauritanie sur le plan international. Il s’agit, d’une part, de la dcouverte de gisements ptroliers qui peuvent bouleverser la situation conomique et sociale l’intrieur du pays et, d’autre part, de la construction de la route entre Nouadhibou et Nouakchott qui va permettre l’instauration d’une relation directe entre le Maghreb et l’Europe d’un ct, la Mauritanie et l’Afrique noire de l’autre. Note. [Rsum ASC Leiden]