Tentative d’analyse de la situation conflictuelle dans la moyenne valle du Sngal la lumire des enseignements de l’approche historique

Cet article se propose d’analyser la situation conflictuelle survenue dans la moyenne valle du fleuve Sngal, et en particulier les vnements de 1989, dans une optique historique. Il montre les enjeux fonciers dans le contexte de l’accentuation de la scheresse, de l’irrigation, et surtout de l’application de nouvelles lois foncires, qui impliquent des transformations et accentuent les tensions dans la valle. Sont mis en exergue le rle du fonctionnement de l’administration mauritanienne et le dveloppement spectaculaire de la valle, en grande partie l’origine de l’aggravation du problme des nationalits en Mauritanie. Trois causes principales cumules entre elles ont t l’origine de la dtrioration des relations entre communauts: la politique d’arabisation, du monopole de la vie politique par les bidans ou Maures blancs et la cration de nouvelles lois foncires. L’arabit de la Mauritanie s’est affirme partir des annes 1970, mais le problme de fonds est moins l’apprentissage de l’arabe que les enjeux associs la matrise de cette langue. En tout tat de cause, les conflits fonciers ne doivent pas tre rduits une simple opposition entre Maures et Ngro-africains. La ralit est beaucoup plus complexe et les situations conflictuelles existent l’intrieur et entre chaque communaut. L’un des problmes majeurs dans l’amnagement de la valle reste celui de l’tablissement d’une frontire ferme comme ligne de dmarcation entre deux tats, telle qu’elle transparat dans les lgislations foncires et les orientations politiques. Or, le fleuve Sngal et ses rives se prsentent historiquement comme un espace unique, ouvert au peuplement et comprenant des alliances complexes interrives. Cette ligne de dmarcation politico-militaire remet en cause les relations sculaires d’opposition et de complmentarit entre les deux rives. Bibliogr., notes, rf.

Title: Tentative d’analyse de la situation conflictuelle dans la moyenne valle du Sngal la lumire des enseignements de l’approche historique
Author: Dicko, Abdoul
Year: 2002
Periodical: Revue d’histoire maghrbine
Volume: 29
Issue: 106
Pages: 31-45
Language: French
Geographic terms: Mauritania
Senegal
Abstract: Cet article se propose d’analyser la situation conflictuelle survenue dans la moyenne valle du fleuve Sngal, et en particulier les vnements de 1989, dans une optique historique. Il montre les enjeux fonciers dans le contexte de l’accentuation de la scheresse, de l’irrigation, et surtout de l’application de nouvelles lois foncires, qui impliquent des transformations et accentuent les tensions dans la valle. Sont mis en exergue le rle du fonctionnement de l’administration mauritanienne et le dveloppement spectaculaire de la valle, en grande partie l’origine de l’aggravation du problme des nationalits en Mauritanie. Trois causes principales cumules entre elles ont t l’origine de la dtrioration des relations entre communauts: la politique d’arabisation, du monopole de la vie politique par les bidans ou Maures blancs et la cration de nouvelles lois foncires. L’arabit de la Mauritanie s’est affirme partir des annes 1970, mais le problme de fonds est moins l’apprentissage de l’arabe que les enjeux associs la matrise de cette langue. En tout tat de cause, les conflits fonciers ne doivent pas tre rduits une simple opposition entre Maures et Ngro-africains. La ralit est beaucoup plus complexe et les situations conflictuelles existent l’intrieur et entre chaque communaut. L’un des problmes majeurs dans l’amnagement de la valle reste celui de l’tablissement d’une frontire ferme comme ligne de dmarcation entre deux tats, telle qu’elle transparat dans les lgislations foncires et les orientations politiques. Or, le fleuve Sngal et ses rives se prsentent historiquement comme un espace unique, ouvert au peuplement et comprenant des alliances complexes interrives. Cette ligne de dmarcation politico-militaire remet en cause les relations sculaires d’opposition et de complmentarit entre les deux rives. Bibliogr., notes, rf.