Tentative d’une construction rgionale de la oumma en Afrique australe

La Southern Africa Islamic Youth Conference (SAIYC) est issue du mouvement de rislamisation d’Afrique du Sud et plus particulirement de l’organisation islamique, Muslim Youth Movement (MYM). La SAIYC est l’exemple de la construction d’un rseau de solidarit islamique en Afrique australe en partenariat avec les organisations internationales islamiques des monarchies ptrolires. Ce projet de rislamisation rgionale avait pour principal objectif d’aider la construction d’institutions musulmanes (mosques, madrasa) et de permettre aux musulmans de chacun des neufs pays d’Afrique australe (Botswana, Lesotho, Malawi, Swaziland, Mozambique, Afrique du Sud, Zambie, Zimbabwe, Namibie) de bnficier de la solidarit islamique des organisations d’Afrique du Sud et de celles d’Arabie saoudite, en particulier. L’Arabie saoudite, en tant que principal pourvoyeur de fonds, a voulu jouer un rle important dans l’orientation idologique de ce processus de rgionalisation. Cependant, la dtermination des musulmans ‘indiens’ d’Afrique du Sud diriger ce projet a considrablement diminu les chances des organisations internationales islamiques d’imposer leurs seules conditions. D’autant plus que l’objectif de rislamisation a t progressivement accompagn par une politique de l’aide humanitaire et au dveloppement. Bibliogr., notes, rf., rs. en franais et en anglais (p. 10). [Rsum extrait de la revue]

Title: Tentative d’une construction rgionale de la oumma en Afrique australe
Author: Sadouni, Samadia
Year: 2002
Periodical: L’Afrique politique
Pages: 101-109
Language: French
Geographic terms: Southern Africa
South Africa
Abstract: La Southern Africa Islamic Youth Conference (SAIYC) est issue du mouvement de rislamisation d’Afrique du Sud et plus particulirement de l’organisation islamique, Muslim Youth Movement (MYM). La SAIYC est l’exemple de la construction d’un rseau de solidarit islamique en Afrique australe en partenariat avec les organisations internationales islamiques des monarchies ptrolires. Ce projet de rislamisation rgionale avait pour principal objectif d’aider la construction d’institutions musulmanes (mosques, madrasa) et de permettre aux musulmans de chacun des neufs pays d’Afrique australe (Botswana, Lesotho, Malawi, Swaziland, Mozambique, Afrique du Sud, Zambie, Zimbabwe, Namibie) de bnficier de la solidarit islamique des organisations d’Afrique du Sud et de celles d’Arabie saoudite, en particulier. L’Arabie saoudite, en tant que principal pourvoyeur de fonds, a voulu jouer un rle important dans l’orientation idologique de ce processus de rgionalisation. Cependant, la dtermination des musulmans ‘indiens’ d’Afrique du Sud diriger ce projet a considrablement diminu les chances des organisations internationales islamiques d’imposer leurs seules conditions. D’autant plus que l’objectif de rislamisation a t progressivement accompagn par une politique de l’aide humanitaire et au dveloppement. Bibliogr., notes, rf., rs. en franais et en anglais (p. 10). [Rsum extrait de la revue]