Le rgionalisme maritime en Afrique: le cadre juridique de coopration en matire de pches

La Convention du 5 juillet 1991 instaurant une coopration halieutique entre les tats africains riverains de l’ocan Atlantique, constitue un des lments du rgionalisme maritime africain. Cette article examine la gense de la coopration africaine en matire de gestion et de conservation des ressources de la pche, ainsi que le cadre de la coopration; et tente de voir ce qu’est la Convention du 5 juillet 1991, son aspect organique et son effectivit. Le champ d’application de la Convention couvre toute la cte atlantique, exception faite de l’Afrique du Sud. La Convention vise des domaines varis, partant de la conservation l’exploitation des ressources, l’valuation ainsi que la conservation des stocks de poissons grands migrateurs, de mme que le suivi, la surveillance et le contrle des bateaux de pche. Il est aussi tenu compte du dveloppement de la production et des outils de production ainsi que de la commercialisation du poisson. Cette politique de coopration halieutique, sans tre une mauvaise entreprise, pchera comme la plupart des organisations continentales par un manque de moyens financiers. Notes, rf.

Title: Le rgionalisme maritime en Afrique: le cadre juridique de coopration en matire de pches
Author: Moyen, Godefroy
Year: 2000
Periodical: Revue juridique et politique: indpendance et coopration
Volume: 54
Issue: 1
Pages: 54-70
Language: French
Geographic terms: Central Africa
West Africa
Abstract: La Convention du 5 juillet 1991 instaurant une coopration halieutique entre les tats africains riverains de l’ocan Atlantique, constitue un des lments du rgionalisme maritime africain. Cette article examine la gense de la coopration africaine en matire de gestion et de conservation des ressources de la pche, ainsi que le cadre de la coopration; et tente de voir ce qu’est la Convention du 5 juillet 1991, son aspect organique et son effectivit. Le champ d’application de la Convention couvre toute la cte atlantique, exception faite de l’Afrique du Sud. La Convention vise des domaines varis, partant de la conservation l’exploitation des ressources, l’valuation ainsi que la conservation des stocks de poissons grands migrateurs, de mme que le suivi, la surveillance et le contrle des bateaux de pche. Il est aussi tenu compte du dveloppement de la production et des outils de production ainsi que de la commercialisation du poisson. Cette politique de coopration halieutique, sans tre une mauvaise entreprise, pchera comme la plupart des organisations continentales par un manque de moyens financiers. Notes, rf.