LA VIE POLITIQUE DU NIGERIA ET DE LA CÔTE D’IVOIRE APRÈS L’INDÉPENDANCE

TABLES DES MATIЀRES

INTRODUCTION

CHAPITRE 1: Bref Historique du Nigeria et de la Côte d’Ivoire avant Indépendance

1.1   Brève historique du Nigeria

1.2   Brève historique de la cote d’ivoire

CHAPITRE 2: La vie politique du Nigeria et de la Côte d’Ivoire

2.1 La chronologie de la vie politique du Nigeria après l’indépendance

2.2 La chronologie de la vie politique de la Côte d’Ivoire après l’indépendance

CHAPITRE 3: Une étude comparée de la vie politique des deux pays après l’indépendance

3.1 Les similarités entre le deux pays

3.2 Le différentes entre  les deux pays

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

INTRODUCTION

Chaque pays a sa propre vie politique gouvernement c’est-à-dire « une politique » le sujet de notre mémoire est »La Vie Politique Du Nigeria Et De La Côte D’ivoire Après L’indépendance ». Nous nous intéressons essentiellement á la politique du Nigeria et de la côte d’ivoire.

Qu’est-ce que la Politique ?

La politique, c’est l’ensemble des options prises collectivement ou individuellement par le gouvernement d’un état ou d’une  société  dans les domaines relevant de son autorité (le petit la Rousse page 645)

On peut aussi la définir comme les activités concernant l’utilisation de pouvoir en vie politique et pouvoir d’influencer les décisions qui touchent un pays ou une société (notre traduction) le dictionnaire (oxford Advanced learner)

Selon Philip Foster (1985, page12), la politique est l’organisation méthodique théorique et éventuellement pratique des actions d’un gouvernement au pouvoir sur des bases conceptuelles  définies et finalisées en vue de maintenir l’équilibre social nécessaire au développement optimal et a la cohérence d’un ensemble territorial et de sa population, aussi qu’à l’édition de leurs rapports avec d’autre ensembles gouvernés.

Comme tout le monde sait, chaque pays a une politique, on peut aussi dire que c’est cette politique  qui dirige ces pays et elle varie du pays à un autre. Au Nigeria par exemple, il a trois pouvoirs à savoir l’exécutif, le législatif et le judiciaire  ils ont leurs fonctions en ce qui concerne la direction du pays.

Notre étude  est basée sur la politique du Nigeria et la politique de la côte d’ivoire. L’objectif de cette étude est d’étudier la vie politique des deux pays avant et après l’indépendance afin d’exposer les similarités et les différences dans la situation politique des deux pays.

Notre étude sera divisée en trois (3) chapitre dans le premier chapitre, nous allons examiner l’historique da Nigéria et de la côte d’ivoire avant l’indépendance. Le deuxième chapitre sera basé sur la vie politique du Nigeria et de la côte d’ivoire après l’indépendance alors que le troisième chapitre sera une étude comparée de la vie politique des deux pays après l’indépendance.

CHAPITRE 1

BRIEF HISTORIQUE DU NIGERIA ET DE LA CÔTE D’IVOIRE AVANT L’INDÉPENDANCE.

1.1     Brève historique du Nigeria:

Le Nigeria est le plus peuplé pays d’Afrique  occidentale situé sur la côte atlantique, plus précisément sur le golfe du Guinée. Il est entouré par le Bénin à l’ouest, le Nigeria au nord, le  Tchad au nord-est et le Cameroun à l’est.

1.1.2  La colonisation du Nigeria:

Au XIXe, les Britanniques s’intéressent au pays pour se procurer de l’huile, de l’étain et du caoutchouc. En 1914, Les cartographes britanniques unirent le nord et le sud du pays d’un simple coup de crayon, en au seul territoire, sous l’autorité du gouverneur General Frederick Lugard.

La grande Bretagne adopta un système d’administration indirecte par le biais de chefs traditionnel dont le pouvoir restait intact. Pour éviter les conflits religieux les Britanniques découragent les  missionnaires chrétiens ont couvert le Nord musulman, avec le résultat tique les écoles furent presque toutes construites dans le sud. L’armée fut néanmoins toujours dominée par les gens du nord, parce que les Britanniques avaient estimé qu’ils faisaient de meilleurs dirigeants. Pendant toute l’occupation anglaise, les affaires du pays se sont déroulées en anglais bien que cette langue soit demeurée ignorée par l’ensemble de la population

Apres la première Guerre Mondiale et la défaite de l’Allemagne, la colonie allemande du Cameroun est partagée entre la France et l’Allemagne. Deux territoires, sous mandat de la société des Nations (SDN) sont alors attachées au Nigeria l’un était habité par une majorité de peuls et fut intégré un Nord. L’autre était habité surtout par des Bamilékés et fut intégré au sud. La constitution de 1922 mit en place un conseil législatif dans les régions du sud et ouvrit la voie a des élections directes trois constitutions adoptées entre 1946 et 1954 attribuent au Nigeria une autonomie accrue et préparent l’indépendance.

1.1.3  L’indépendance du Nigeria:

Le Nigeria est devenue indépendant en 1960 et elle a passé presque toutes sa nouvelle existence sous la botte de dictateurs militaires qui ont réussi a maintenir d’une main de fer, le pays  fragmenté, non seulement entre musulmans et chrétiens, mais entre plus de 1250 ethnies qui  se sont toujours vouées une profonde méfiance souvent mortelle. La guerre civil qui suivit, la guerre du Biafra, en 1967 et qui fit un million de morts contribua a consolider les forces armées dont les coups d’état ponctuent régulièrement la vie politique depuis. Ce sont les régimes militaires qui ont augmenté continuellement le nombre des états membres de la fédération. Le Nigeria est passé de trois a quatre en 1964, puis a 12 en 1967, a 19 a 1976 a 21 en 1987 et a 30 eu 1990, cette année la, les administrations locales passèrent de 304 a 589. En 1999, le nombre de fédère est passé a 36 États.

En fait, plus les militaires augmentent le nombre des Etats, plus ils renforcent le pouvoir militaire sur l’ensemble du pays il était plus facile de régner sur de petites entités Nigérianes que sur de grands ensembles. Si les dictateurs  ont sauvé le Nigeria de l’éclatement ils ont aussi causé sa ruine. Avec sa population de 130 million d’habitants, le pays devrait être le géant de l’Afrique. C’est pourtant l’une des nations les plus pauvres du monde et est un géant Afrique.

1.2 Bref Historique de la Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire est pays de l’Afrique de l’ouest et elle souffre d’une image fausse, celle d’une espace tardivement occupé par l’homme; celle n’aurait d’autre originalité que d’être une réceptacle tardif de peuples immigrés le Mali et le Burkina Faso au Nord, le Guinée et le Liberia a l’ouest, le Ghana a l’est.

1.2.2  La Colonisation de la Côte d’Ivoire

Les excavations archéologiques de nombreux objets dans la présent Côte d’ Ivoire révèlent que la territoire est habitée depuis le temps préhistorique. Cependant, sa configuration démographique indique l’influence de migration sur la population mandingue s’établissent à la lisière de forêt dans régions productrice d’or et de noir de cola. Les navigateurs Portugais premiers des européennes a mouiller sur as ravages parviennent jusqu’à la cote a partir de laquelle, ils organisent la traite négritude et le commerce de l’ivoire.

Les Portugais ont donné à plusieurs villes et fleuves les noms qui nous les connaissons aujourd’hui. «  San Pedro » fleuve reconnu le jour de la Saint Pierre, «  Santo Andrea » atteint le jour de la St André et devenu plus tard. « Sassandra » Rio Fresco » « Rio de Laguos » devenu plus tard Lahou etc. on a aussi des dénominations de certaines portions de littoral ; la côte de la malaguette, la côte des dents «  ou plus tard » la Côte  de l’ivoire » « la côte des maux gens », la côte des Ouaka, la côte de l’or ».

Les ancêtres d’habitant de territoire ont été tracés et localisés en des groups divers, certains ont habité le même lieu pour plusieurs années, les trois groups majeurs ont des peuples Krus, des peuples Kuo. Kuas et des peuples Akans. Des krus sont connus de leur compétence en navigation, des Kua- Kuas sont pécheurs bien que grande migration des peuples Akans venus de l’actuel Ghana, les Akans groupe proche de celui des Ashanti s’établissent  sous la conduite de la Reine Abla Pokou dans le centre du pays. Ils sont porteur d’une conception du pouvoir très éloignée de celle qui prévint chez les peuple de la forêt.

L’autorité y est d’avantage éclusé tandis que les royaumes Akans extrêmement centralisés, le roi détournait une autorité sacrée, d’une abolisse.

Au XVIIIe les siècles, les sénoufos qui habitaient le nord de la côte d’ivoire sont devenues une proie à la traite négrière suite à leur en capacité de se former d’état centralisé. Au nord est il y a des Koulangos de Bouna(Dagomba) celui qui’ a formé les états puissance et conquise le cohron  a envahi l’extrait d’or de lobe aussi les Dioulas, grands commerçants de la cité. État de Kong conduit par sekou Ouattara fondait sa prospérité sur la traite négrière dominaient la région de la côte d’ivoire et attaquèrent les commerçants qu’ont transporte de l’or et de cola à partir de la forêt au sud jusqu’au marché du Soudan.

En 1885 les Français ont pris le contrôle dans l’intérieur de la côte d’ivoire.

1.2.3  L’indépendance de la côte d’ivoire.

La côte d’ivoire devient ainsi un Etat indépendant lorsqu’elle a  signé en juillet 1960 les instruments de transfert de compétence aux autorités Ivoiriennes. Après quelques tergiversation, dis discussions s’engagent, le (24 avril 1961 des traités de coopérations sont signés par les pays du conseil de l’entente, avec des denses particulières par la côte d’ivoire.

L’État indépendant devait se doter d une constitution celle-ci est adoptée le 3 novembre 1960. F. Houphouët Boigny est le président de la république peu après la constitution constitue un régime présidentiel, reconnaît la pluralité des parties et des opinions, garantie une rigoureuse séparation des pouvoirs.

Pourtant, dans son message du 15 janvier 1962, F.Houphouët Boigny  met en garde directement les jeunes  intellectuels sur leurs responsabilités pour le maintien et le renforcement de cette unité.

Un an plus tard, c’est le drame revenu en effet d’un long périple a l’extérieur et après des rameurs de « complot » le président fait procéder a l’interpellation de diverses personnalités, à partir du 2 janvier 1963,pour complot contre la sûreté de l état. Le gros des arrestations a eu lieu le 14 janvier. L année suivante en 1964, la côte d ivoire vit toujours sous la hantise des accusations et des arrestations arbitraires.