L’ANNULATION DES ÉLECTIONS LE CAS DU NIGERIA ET DE LA CÔTE D’IVOIRE

INTRODUCTION

CHAPITRE 1 : CONCEPT GENERAL D’ELECTION :

Origine des élections

Type  des élections

Les importances élections

Histoire de la vie Politique Nigérian

Histoire de la vie politique Ivoirienne

CHAPITRE 2 : Les ANNULATIONS DS ELECTION AU NIGERIA  

2.1 Les élections annulées au Nigeria

2.2 Les raisons pour l’annulation des élections

2.3 Les conséquences des annulations

CHAPITRE 3 : L’ANNULATION DES ÉLECTIONS EN CÔTE D’IVOIRE

3.1 L’annulation des élections en cote d’ivoire

3.2 Les raisons pour l’annulation des élections

3.3 Les retombés des annulations

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

SITOGRAPHIE

REMERCIEMENTS

Mes tous premiers remerciements vont à Dieu, mon père, qui m’a guidé dans ce que j’ai entrepris jusqu’ici. Sans Lui, je n’aurais pu rien faire et ce mémoire n’aurait pas vu le jour.

Je remercie très  sincèrement et profondément mon directeur, le Dr Y. Tijani, qui a dirigé ce mémoire avec beaucoup de patience. Il est mon professeur, notre père du Département, l’ange que Dieu a envoyé pour nous guider dans notre parcours académique. Que Dieu vous bénisse!

Mes sincères appréciations vont à ma mère, Madame D.O Oguntola pour son amour, soutien moral et financier ainsi que ses prières dès mon enfance jusqu’aujourd’hui. J’apprécie aussi mes frères : Sunday Oguntola et mes sœurs Percious et Florance Oguntola, et aussi les autres que je ne peux pas mentionner, je dis merci pour vos aides financières.

Je n’oublie pas mes chers Professeur du Département de français : Prof. Tunde Ajiboye, Prof. Matiu Nnoruka, Dr Bukola Arowolo, Dr Yetunde Oluwafisan, Dr Bariki, Dr Y. Tijani, Madame Sanni- suleiman et Monsieur Oyelabi pour leurs contributions a notre succès académique.

Finalement, je ne dois pas oublier mes chers amis : Olakunle Peter Jayeola. Olugbodi Ibiyemi, Oke Stephen, Oke Bamidele, Adeyemi Seun  Adewusi Adeola, et Adeola Oluwagbeminija etc. Et mes camarades des classes : Haruna, Noel, Williams, Zak, Clément, Andi, et Idowu Magerret Vous allez me manquer tous. Que Dieu vous bénisse tous.

INTRODUCTION

Historiquement, les élections en masse participation ne sont pas plutôt nouvelles. Ces genres d’élections proviennent d’un gouvernement démocratique, cela signifie que les élections dernières ont vu le jour à la fin du 18ème siècle et au commencement du 19e siècle. De nos jours les élections sont bien étendues dans tous les parties du monde même si la pluparts des Etats dans le monde ne sont pas démocratique.

La démocratie est un mot qui est ronronné avec de la respectabilité. Même les états qui ne sont pas démocratiques en veulent devenir. Pourtant le fait d’organiser organisé des élections est l’une des façons les plus faciles à  exhiber quelques formes de la démocratie. Aussi, les élections  transparentes et libres peuvent  aider l’état à accomplir ses buts.

Soulignons que les élections ont été inventées pour que la démocratie soit possible, les élections peuvent être organisées pour accomplir un but particulier mais une fois qu’elles sont en existence, elles peuvent servir des buts supplémentaires.

Dans ce cas, la  raison qui peut pousser les dirigeants des états autocratiques à organiser des élections est qu’ils peuvent utile pour de grandes raisons.

  1. Le but purement démocratique permet à ce qu’une masse de peuple aient une expression direct dans le choix des dirigeants et du politique.
  2. De plus ou moins, de but universel de laisser l’état mobilisé ses peuple pour leur support sur l’état en exhibant leurs participations et apports dans le processus du gouvernement.

Le mot « élections » vient du mot latin « Légère » qui signifie,

Selon le Dictionnaire universel (2008 :416).

« Une élection est une action d’élire une ou plusieurs personnes par vote. »

De sa part ; le Dictionnaire Robert Micro (2006 :440)…

« Une élection comme l choix, la désignation d’une ou plusieurs personnes par  vote. »

De nos jour, l’élection est devenue le moyen de sélection de leaders de prise de décisions qui est connue et acceptée d’une manière globale. C’est un élément très important de la démocratique, il est probable de même dire qu’il ’y a pas de démocratie sans élection. Il arrive des fois ou les élections provoquent de dégâts énormes dans la vie politiques, sociale, culturelle et économique d’une communauté ou d’une nation.

Dans cette optique, nous voulons à travers ce mémoire considérer une thématique «  Annulation des élections le cas du Nigeria et de la Cote d’ivoire ». Malgré les règles arrêtées pour une bonne organisation des élections même avant la conduite des élections, il y arrive des cas où les résultat des élections sont rejetées ou contestées. Est-ce que cela explique l’idée de base des élections?

Pour aborder ce sujet notre travail sera divisé en trois chapitres. Le première chapitre sera consacré à mettre en relief le concept d’élection, c’est-à-dire l’origine des élections, les type d’élection et ces importances. Le deuxième chapitre va être basé sur l’annulation des élection, le cas du Nigeria, pendant que le troisième chapitre va parler de l’annulation des élections en cote d’ivoire.

Dans la conclusion, nous parlerons brièvement des grandes lignes abordées dans notre travail et la contribution du travail à la connaissance.

CHAPITRE 1

CONCEPT GENERAL DES ELECTIONS

Bien que les élections soient utilisées dans l’ancien Athènes, en Rome, et dans la sélection du pape et le saint empereur romain, les années 1600 marquent le début de la forme moderne d’élection quand a commencé l’émergence du gouvernement de représentation en Europe et  en Amérique du nord. Pendant ce temps, la société n’était plus sous le contrôle des Aristocrates et que les institutions gouvernementales telles que le parlement Britannique commençait à être considéré comme une institution représentant les intérêts du peuple au lieu de ceux des riches et des noblesses.

Même qu’il était devenu acceptable que le pouvoir de gouvernement reste dans l’accord du peuple et que le gouvernement doit gagner le support du peuple à des intervalles réguliers comme l’explique l’encyclopédie Britannique.

« Once government were believed to derive to drive their power from the consent of the governed and expected to seek that consent regularly, it remained to decide precisely who was to be include among the governed whose consent was necessary”.

Il était difficile de savoir qui avait le droit de participer aux élections. Ce n’était qu’en 1920 que le droit de voter des hommes adultes à été assuré à travers l’Europe de l’ouest et l’Amérique de nord. Le droit de voter a été accordé en 1944 aux femmes en France, en 1944 en Belgique et en 1971 en Suisse.

Les élections constituent un aspect incontournablement important de la vie politique, on peut distinguer les élections locales et les élections à portée nationale.

  • Les élections locales sont :
  1. Les élections Municipales
  2. Les élections Cantonales
  3. Les élections Régionales.
  • Les élections nationales sont.
  1. Les élections présidentielles
  2. Les élections Législatives
  3. Les élections Sénatoriales.

On peut encore distinguer les élections politiques et les autres types d’élections. Les élections politiques sont celles que nous venons de mentionner  et ont pour but de designer les responsable politiques.

  1. Les élections professionnelles : ici, il s’agit des élections des grands personnalités, c’est a-dire ceux qui reçoivent de lourd salaire.
  2. Les élections universitaires :; les étudiants élisent leurs représentants au sein des organes qui gèrent  dans les différents bureaux à l’université.

L’importance d’élection

Le pouvoir dans une société démocratique se  fonde sur la volonté du peuple. Le bulletin de vote constitue l’instrument principal par lequel le peuple exprime sa volonté et façonne son gouvernement.

La participation au scrutin n’est pas qu’un droit, c’est aussi un devoir civique. Le vote des  citoyens leur donne  le moyen de participer directement ou  indirectement aux décisions qui touchent à la vie de la société, et l’issue d’une élection contribue à déterminer l’orientation de la politique nationale.

L’importance capitale d’élection libre, régulière et transparente est reliée à plusieurs facteurs. Tout d’abord, elle réaffirme l’autorité de l’état de droit. Ensuite, elle éclaircit les questions en jeu de tous les candidats qui sont obligés de se présenter aux électeurs leurs positions sur les dossiers ainsi que leurs projets de programme. Enfin les élections confèrent aux citoyens le pouvoir de faire leur choix parmi de divers candidats.

Dans toute société démocratique, le citoyen a également le pouvoir de participer au processus électoral au-delà de la simple participation au scrutin. Il peut aider tel candidat au tel parti politique en prenant part à ces activités de campagne électorale. Il peut fournir des services, par exemple communiquer à d’autre citoyen des informations sur les candidats et sur les partis, ou encore aider à assurer le transport d’électeur aux bureaux de vote le jour du scrutin. Il peut s’intégrer à une campagne électoral en organisant des rassemblements et des conférences et surtout, le citoyen engagé peut encourager ses confres à voter pour son candidat de choix. Tout cela constitue les fondements d’une démocratie dynamique.

  • Histoire de la vie politique Nigériane

Il est agréable de noter que le Nigeria depuis l’indépendance, a traversé beaucoup de moments d’instabilité politique de ce fait le Nigeria a eu du mal à concrétiser ses aspirations.

Constitués a partir de grands royaumes, les territoires sont unifiés dans la nouvelle colonie du Nigeria en 1914. Le 1er Octobre 1960, le pays accède à l’indépendance, parlent d’élections, la première élection a eu lieu en 1959, Ujo, A. A. (2000 :3) confirme cela quand il dit :

« Institutionalization of election has been a major problem for the democratization process of Nigeria. The first general election was held 1959”

C’est-à-dire :

« L’institutionnalisation de l’élection a été un problème majeur pour le processus de la démocratique au Nigeria. La première élection général a lieu en 1959. »

Un première coup d’état, en 1966 par General Kaduna Nzewgu, porte au pouvoir le lieutenant- colonel Yakubu-Gown entre 1967 et 1970, celui- ci fait face a une guerre civile consécutive à la tentative de sécession de la province de Biafra. En 1975, un nouveau coup d’état installe au pouvoir le General Murtala Mohammed, assassine quelque mois  plus tard. Le General Olusegun obasanjo lui succèdes il remet, en 1979 le pouvoir a un président démocratiquement élu, Alhaji Shahu Shagari.

Réélu en 1983, Shagari est renversé par le General Mohammed Buhari, écarte à son tour en 1985. Le General Ibrahim Babagida prend la tète de l’état mais une crise politique consécutive causée par l’annulation de l’élection présidentielle  du 12 juin 1993, l’oblige à démissionner. Le gouvernement civil intérim qui le remplace est renverse trois mois plus tard par le General Sani Abacha qui instaure un régime dictatorial.

En 1995, le pays est mis hors ban du Commonwealth après la pendaison de l’écrivain Ken Saro Wiwa et de huit autre  membres du mouvement pour la survie du peuple Ogoni (MOSOP), à la mort de General Sani Abacha, en 1998, le General Abdusalami Abubakar, chef d’Etat major des l’armee le remplace, et rend un an plus tard les rênes du pouvoir aux civils, avec l’élection d’Olusegun Obasanjo à la présidence. Réélu en 2003, il a été succède par le feu Umaru Musa Yar-adura. A  sa mort le 5 mai 2010, Umaru Musa Yar-Adua est remplacé par le vice-président Goodluck Jonathan qui est l’actuel président du Nigeria.

Apres cinquante ans d’indépendance, le Nigeria a été sous la direction des civiles entre 1959 et 1966, ensuit entre 1979 et 1985 et depuis 1999  jusqu’au jour d’aujourd’hui.

Ci-dessous est la liste des présidents Nigérians :

  • Nnamdi Azikiwa 1960-1966
  • Aguiyi Ironsi 15th Jan.1966- 29th July.1966
  • Yakubu Gowon. 1966-1975
  • Muritala Mohammed. 1975-1976
  • Olusegun Obasanjo. 1976-1979
  • Gen Shehu Shagari 1979-1983
  • Mohammadu Buhari 1983-1985
  • Ibrahim Babangida 1985-1993
  • Chief Ernest Shonekan 26th aout 1993-17th 1993
  • Gen Sani Abacha 1993-1998
  • Abdulsalam Abubakar. 1998-1999
  • Olusegun Obasanjo. 1999-2007
  • Umaru Musa Yar’Adua 2007-2010
  • Goodluck Jonathan 2010-

1.5   Histoire de la vie Politique Ivoirienne :        Ancienne colonie française, la cote d’ivoire est un pays de l’Afrique de l’ouest. L’histoire politique de la cote d’ivoire n’est pas complète sans  le nom de Félix Houphouët-Boigny. Elu députe a l’assemblée nationale française en 1945 il devient le

premier président de la cote d’ivoire ayant remporté largement l’élections présidentielle du 27 novembre 1960. Houphouët Boigny alors renforça son pouvoir en s’appuyant sur le PDCI (Parti démocratique de cote d’ivoire) devenu parti unique, et en écartant ses successeurs potentiels.

En 1983, la capitale est transférée à  Yamoussoukro la ville natale du président.  En 1990 le régime du président Houphouët Boigny instaura le multipartisme, Dirigé Par l’historien Laurent Gbogbo. L’opposition échine aux élections de 1990 après les élections, Houphouët nomma Alassane Ouattara comme le premier ministre.

L’ouverture d’une nouvelle page dans l’histoire de la  politique Ivoirienne est marquée par le décès le 7 décembre 1993 de celui qui a été le président depuis l’indépendance du pays le 7 aout 1960. Le président de l’assemblée Henri Konan- Bédié, assura l’intérim et a été élu Président en 1995. En 1999, un coup d’état dirigé par le General Robert Guei installa, celui- ci a été la tête du pouvoir. Il s’engagea à organiser des élections. Alassane Ouattara ne participa à cette élection puis qu’il a été empêché par le conseil constitutionnel. Apres élection qui a été remportée par Laurent Gbagbo, le pays entra alors dans les conflits. Pour baisser la tension, le chef des forces Nouvelles, Guillaume Soro, a été  nomme premier Ministre dans le Gouvernement de Laurent Gbagbo.

Ayant des difficultés à organiser des élections en 2005. Gbagbo allongea son mandat sous prétexte d’insécurité. La dernière élection en cote d’ivoire, celle de 2010 a vue, selon le résultat proclamé par la Commission Electorale, Alassane Outtara remporter l’élection, pour compliquer les affaires, la conseil constitutionnel, loyale à Gbagbo annule un résultat proclamé par la commission élections indépendante de la cote d’ivoire, reconnu par la communauté internationale. Le pays est dirigé par deux  présidents et deux gouvernements.

Après le refus de Gbagbo de céder le pouvoir, il a été capturé par les troupes loyales à Alassane Ouattara. Le conseil constitutionnel a reconnu la victoire par la suite d’Alassane Ouattara après la capture de Laurent Gbagbo. La cérémonie d’investiture d’Alassane Dramane Ouattara a eu lieu le 21 mai 2011 à Yamoussoukro en présence d’une vingtaine de Chefs d’Etats, en occurrence le président français Nicolas Sarkozy.

Request Complete Work